Si je savais

Titre : Si je savais
S-Titre : Le neutre est meilleur que le contraire


Il est vrai que personne ne puisse dire si je savais avant l’action. Le constat ne peut pas se faire avant le résultat. Qui n’aime pas le résultat ? Qui le nie ? Qui ne l’attend pas ? Il n’y a personne qui puisse parler jusqu’à preuve du contraire. Quelle que soit la qualité, la performance, la rationalité, l’efficacité, l’efficience, l’effectivité ou autre, tout le monde attend fiévreusement le résultat pour améliorer son travail. En cas d’échec, l’expression « si je savais » est en 98% d’être prononcée. Souvent, elle ne se prononce pas seule. Elle est accompagnée de l’expression « ah ! Il ne fallait pas ». Pourtant, chacun a sa façon de la formuler.
L’expression « ah ! Il ne fallait pas » a une grande extension. Car, on peut dire : « il ne fallait pas faire ceci ; il ne fallait pas choisir 48, il ne fallait pas rester ; il ne fallait pas dire oui ; il ne fallait pas acheter ; il ne fallait pas démentir ; il ne fallait pas, il ne fallait pas, il ne fallait pas, il y en a besef. Si je continue, je ne saurai pas aller jusqu’à « n il ne fallait pas ».
Il y a trop d’il ne fallait pas, sans oublier le si je savais qui d’ailleurs le régit. C’est toujours après l’action que l’on contrôle ses compétences. Mais, qu’est-ce je vais vous dire ici ?
Cette belle page est juste pour me permettre de vous demander de changer le système de jeu. D’ores et déjà, il ne faut plus attendre le résultat pour améliorer votre conduite ou votre performance. Méfiez-vous donc du résultat en améliorant davantage votre record avant l’action.
Est-il question de savoir comment le faire ? Oui, et c’est simple comme bonjour, et clair comme de l’eau dans un verre. Avant d’exécuter une action, pensez davantage à son résultat. Car, on doit toujours penser au résultat à obtenir. Ce que vous allez faire, c’est d’imaginer surtout ce résultat à l’aide de brainstorming ou remue-méninge. Enfin, faites-vous le contraire ou le neutre de ce résultat obtenu. Là, le résultat sera en plus de 60% mieux par rapport à ce que vous avez trouvé avant.
Par exemple, là où vous avez dit oui, dites-vous donc non. Dans le jeu du hasard, vous choisissez 48 au lieu de 1, et le 1 qui sort, vous dites si je savais. Or, si vous preniez du temps en pesant le pour et le contre, vous feriez donc ce que je viens de vous demander tout à l’heure. Votre résultat obtenu, c’était d’aller jouer au loto en choisissant 48 au lieu de 1 avec 100$. Et, l’argent est parti. Vous deviez plutôt choisir le contraire de votre résultat, c’est-à-dire 1 parce que le jeu est en 48 boules ; ou bien le neutre, c’est-à-dire vous rejetez l’idée d’aller jouer.
Pourtant, qui ne risque rien n’a rien. Mais, on doit faire attention pour ne pas dire si je savais. Le contraire du résultat est bon, mais parfois aussi il est mauvais, car on peut commettre une grosse bêtise. Mais, le neutre n’a aucun inconvénient parce que plus rien ne s’acquiert, plus rien ne se perd. Donc, le neutre est meilleur que le contraire.

 

Ajouter un commentaire

 

Bienvenue dans le site de LITSHANI MAKAMBO Daniel: GK Danigra de Global.

Vous avez le droit d'exécuter un copier-coller sans problème.

Le site est créé pour vous rendre service bénévolement.

En cas de difficulté, contactez-moi à mon adresse mail: danigralitshani@gmail.com

Ou bien à mon numéro de Téléphone: +243 81 99 40 646

Merci