Si le sommeil ne nous emportait donc point, nous ne mourrions

Titre : Si le sommeil ne nous emportait donc point, nous ne mourrions jamais
S-Titre : On reconnaît à peu près


Comme le sommeil nous emporte de temps à autre, la mort est plus forte et fréquente dans ce domaine. Tout le monde a peur de la mort. Il y a des gens qui n’ont jamais eu peur de tout ce qui existe, mais aucun d’entre eux n’a pas peur de la mort. Pourtant, il y a des gens qui n’ont pas peur de la souffrance de la mort, mais ils ont peur de la mort elle-même. Car, chacun sait qu’il aurait d’office un R.I.P. dans sa croix et non un R.A.P. Tout le monde sait qu’il ne reviendra jamais.
Comment trouver bizarre le sommeil tant que nous trouvons nor-male la mort ? Au contraire, le sommeil revient plusieurs alors que la mort une seule fois. Et, on ne revient jamais. Il y a des gens qui dorment deux fois la journée alors qu’ils vont encore dormir la nuit.
On n’a donc point peur de sommeil parce qu’il revient trop. Y a-t-il le nombre exact du sommeil par personne dans ce monde pour ne plus réveiller ? Les gens jouent avec le sommeil, mais personne ne se blague de la mort.
Si le sommeil était la mort, personne ne dormirait. Mais, on meurt parce qu’on dort aussi. Cela revient à dire exactement que le sommeil indique davantage le signe de la mort. Oui, nous bougeons pendant le sommeil, mais nous ne sommes pas dans l’univers physique.
La nuit, même s’il y a trop à faire, un gain du coût, elle est faite pour dormir et non pour se reposer. Car, le repos, on l’obtient même le jour. On ne dort pas seulement puisqu’on est fatigué, mais parce qu’il est temps d’aller coucher.
Parfois, on ne dort pas la nuit, c’est par amour du travail et même par gain du coût voire par l’importance accordée à une personne avec qui l’on converse.
On est sûr que l’on ne dort pas, mais on ne contrôle pas totalement son cerveau. On peut résister face au sommeil, mais on ne peut donc point aller au-delà de sa réaction.
D’où, que le couple se converse le jour pour éviter le dégât. Le sommeil a une réaction terrible. Comme il nous emporte tant qu’il veut, ce que la mort nous emporte aussi de cette manière. Personne n’a su l’heure exacte quand le sommeil l’emportait. On reconnaît à peu près.

Auteur : Daniel Litshani

Ajouter un commentaire

 

Bienvenue dans le site de LITSHANI MAKAMBO Daniel: GK Danigra de Global.

Vous avez le droit d'exécuter un copier-coller sans problème.

Le site est créé pour vous rendre service bénévolement.

En cas de difficulté, contactez-moi à mon adresse mail: danigralitshani@gmail.com

Ou bien à mon numéro de Téléphone: +243 81 99 40 646

Merci