L’enfant est le ‘’mutu pasi’’

Titre : L’enfant est le ‘’mutu pasi’’
S-Titre : On peut se séparer définitivement de sa femme, mais jamais de son enfant


Quand j’ai l’argent, j’attends que mon enfant tombe malade. Et, si cela se fait, je suis content contrairement lorsque je n’ai rien.
Tout le monde cherche à avoir des enfants. Aussitôt on obtient un seul, tout devient compliqué. On commence à se tourmenter. Parfois il parle, parfois il ne parle pas. Parfois il est bon, parfois il est mauvais. On commence à chercher là où l’on n’a donc point mis. On trouve là où l’on ne pensait même pas. On se chamaille pour la cause de l’enfant, et on tape la mère. Parfois on rit, parfois on se fâche ; parfois l’attitude change, parfois elle reste la même.
L’amour nous change l’identité, et l’enfant nous change l’attitude. On chasse la femme pour l’enfant, alors que ce dernier vient nous trouver tous. On donne moins d’argent à la femme en raison de l’existence de l’enfant. Avec peu, on était à l’aise ; avec peu, on n’est plus à l’aise.
Les enfants tombent malades même s’il n’y a pas d’argent. On n’est pas malade, mais on achète les médicaments pour l’enfant. La femme va bien, mais l’enfant est malade.
L’enfant a volé ailleurs, le malheur à l’homme. L’enfant s’est bagarré, la conséquence à l’homme.
On ne refuse pas d’enfants, mais restons avec le peu que nous avons. La femme est moins grave que l’enfant. Car, on peut facilement se séparer d’elle et définitivement même, mais jamais avec l’enfant. C’est de cette manière que se présente l’état de l’enfant. Il est le mutu pasi.

 

Ajouter un commentaire

 

Bienvenue dans le site de LITSHANI MAKAMBO Daniel: GK Danigra de Global.

Vous avez le droit d'exécuter un copier-coller sans problème.

Le site est créé pour vous rendre service bénévolement.

En cas de difficulté, contactez-moi à mon adresse mail: danigralitshani@gmail.com

Ou bien à mon numéro de Téléphone: +243 81 99 40 646

Merci