C’est l’intention du départ qui compte

Titre : C’est l’intention du départ qui compte
S-Titre : Examinons les choses avant les agissements


Et pour l’homme, et pour l’enfant, c’est l’intention du départ qui compte. L’enfant peut avoir le plaisir de faire la vaisselle, comme laver les verres par exemple. Par inadvertance, il casse deux verres. Sa mère va le réprimander puisqu’il a détruit les biens de la cuisine tout en ignorant l’aide que l’enfant voulait lui apporter.
Il y a d’autres mères qui arrivent même à taper l’enfant. Or, ce dernier n’avait pas l’idée de casser les verres, mais de les soigner.
Une mère qui fait une analyse minutieuse comprendra que l’enfant voulait l’aider. Car, elle se demande d’abord si l’enfant était en train de jouer avec les verres, ou s’il les nettoyait réellement. Et, si c’est le dernier cas, elle comprendra que c’est par mégarde que l’enfant a cassé les verres, et elle montre à l’enfant comment tenir un verre.
Un homme qui a ramassé une pièce d’identité d’une personne,, et il la dépose dans le commissariat, risque d’être saisi le propriétaire de la pièce a été attaqué quelque part. On ne tient même pas compte de ce qu’il a fait. Est-ce un criminel ou voyou appelé communément « kuluna » peut-il revenir là où il a fait ses dégâts ?
Vous avez reçu  un visiteur pour une semaine. Il paraît que c’est un grand voleur comme vous alerte le voisin deux jours après son arrivée. Vous préférez faire garder votre TV de marque Plasma chez le voisin. Aussitôt le voleur est parti, vous récupérez la télévision, mais elle ne s’allume plus.
Quelle sera votre réaction ? Que le voisin la répare ? Est-ce, si tel est le cas, vous vous rendez compte de bonne foi qu’il avait envers vous ? Car, il ne vous a donc point demandé de l’argent du dépôt.
Vous êtes débout dans le bus avec une thermos entre vos mains. Quelqu’un de bonne foi vous aide en la portant parce qu’il était assis de peur que vous la cassiez suite à des secousses. A cause de ces dernières, la thermos tombe, et elle se casse. Quelle sera votre réaction ? De payer ça ?
Considérons la délibération où l’on pèse le pour et le contre avant de prendre une décision. Prenons le temps d’examiner les choses avant les agissements. Car, dans tous ces exemples, c’est l’intention du départ qui compte.
Mais, pour un couturier qui ne prend pas des mesures à son client tout en jetant un œil intelligent, ce n’est pas l’intention du départ qui compte si la taille de l’habit ne convient donc point à celle de son client. Car, le départ était déjà mauvais.

Auteur : Daniel Litshani

Ajouter un commentaire

 

Bienvenue dans le site de LITSHANI MAKAMBO Daniel: GK Danigra de Global.

Vous avez le droit d'exécuter un copier-coller sans problème.

Le site est créé pour vous rendre service bénévolement.

En cas de difficulté, contactez-moi à mon adresse mail: danigralitshani@gmail.com

Ou bien à mon numéro de Téléphone: +243 81 99 40 646

Merci